Oui, si vous lavez vos vêtements, votre linge, vos serviettes de toilette et de cuisine à une température suffisamment élevée (60°C minimum). En revanche, les microorganismes comme les bactéries ne peuvent pas être éliminés à basse température. Les lave-linges sont même des réservoirs de microbes si certaines précautions ne sont pas respectées.

Le professeur Charles P. Gerba, célèbre microbiologiste à l’université d’Arizona, travaille depuis de nombreuses années sur l’environnement bactériologique de la maison et a conduit de nombreuses études à ce sujet. Son travail vise à faire prendre conscience au grand public du rôle des micro-organismes dans l’hygiène de l’environnement. Il a notamment étudié le lavage en machine et l’impact de la température sur la destruction des bactéries. L’exemple du linge intime est tout à fait intéressant. Il démontre ainsi que les bactéries ne sont pas éliminées si la température est trop basse et, de surcroit, qu’elles peuvent contaminer les vêtements des lessives suivantes en stagnant dans le tambour des lave-linges.

Pour gagner du temps, nombre de ménages effectuent des cycles de lavage rapides à 30°C sans trier le linge.
Les fibres synthétiques et artificielles ont supplanté les fibres naturelles et ne supportent souvent pas un lavage audessus de 30°C. Ne nécessitant pas de repassage pour être défroissées, elles ne sont jamais hygiénisées par leurs utilisateurs.
La basse température consomme moins d’énergie : un lavage à 30°C peut permettre d’économiser jusqu’à 40% d’électricité.
Il existe aussi toute une catégorie de vêtements qui ne peuvent pas être lavés et sur lesquels les microbes prolifèrent, en particulier l’hiver.

Êtes-vous satisfait de notre réponse ?